LES AGENTS SYNTHÉTIQUES

La Politique de Riche De Sens consiste à n’utiliser des agents synthétiques uniquement lorsque ceux-ci sont indispensables.
Première matière indispensable à la fabrication des savons solides : la Soude.
Seconde matière de synthèse utilisée pour la fabrication des après-shampoings : un conditionneur capillaire biosourcé.

Je suis parvenue à ce jour à n’utiliser que des agents fabriqués industriellement selon des procédés raisonnables et qui ne sont pas issus de la pétrochimie. Vous ne trouverez donc pas d’ingrédients contenant le terme “sulfate” par exemple dans mes produits. Tant que cela est possible, je continuerai à développer des formules sans ce type d’ingrédients pour limiter au maximum l’impact environnemental de mes produits depuis la fabrication de leurs matières premières.

La Soude

Matière première d’origine synthétique indispensable à la fabrication des savons solides, que le procédé soit à froid, à chaud, à l’échelle industrielle ou artisanale, que les savons soient bio ou non.
L’hydroxyde de sodium est un solide blanc de formule chimique NaOH. Pur, il est appelé communément soude caustique.

La production d’hydroxyde de sodium se fait par électrolyse chlore-soude à partir de sel par l’apport d’énergie électrique. Elle peut être obtenue par les procédés “A Mercure”, “A diaphragme percolant” ou “Membrane”.
J’utilise de la soude produite par le procédé membranaire, respectueux des milieux naturels, nécessitant peu d’énergie et capable de générer une soude de grande qualité.

Je me procure la soude caustique fabriquée en France, de qualité cosmétique, auprès d’un leader dans la fabrication de produits chimiques de haute qualité.

Dans la liste INCI d’un produit cosmétique, la soude se reconnait sous le nom “Sodium Hydroxide”.

Mes savons ne contiennent plus d’hydroxyde de sodium dans leur composition finale, la réaction de saponification ayant fait réagir complètement la soude avec les huiles.

Par conséquent, la composition INCI de mes savons ne contient pas l’ingrédient “Sodium Hydroxide”.

Le Conditionneur Capillaire

Le choix de la savonnerie s’est porté sur une conditionneur capillaire fabriqué selon un procédé et à partir de matières premières en accord avec sa philosophie :

  • Matières Premières 100% biosourcées
  • Fabriqué en une seule étape, sans solvant, sans rejets dans l’environnement

Le conditionneur capillaire sélectionné est un tensioactif cationique constitué d’une partie hydrophile issue de la betterave sucrière et d’une partie hydrophobe issue du colza.

Ce tensioactif cationique présente des propriétés lissantes, fortifiantes et démêlantes, il aide également à mieux retenir la couleur.

Fabriqué en France.

Je me procure ce conditionneur capillaire auprès d’une start-up bretonne créée en 2011.

Pour la petite histoire, cet ingrédient est issu de nombreux travaux de recherche menés entre 1984 et 2010, dans le laboratoire où j’ai réalisé ma thèse de doctorat en chimie verte.

J’ai donc côtoyé cette molécule depuis ses débuts et son utilisation dans mes formules était une évidence pour sa concordance avec mes valeurs..

La boucle est bouclée… mais je reste en veille sur les futures innovations !

Dans la liste INCI d’un produit cosmétique, ce conditionneur capillaire se reconnait sous le nom “Arachidyl/Behenyl Betainate Esylate (and) Arachidyl/Behenyl Alcohol”.

Retour en haut